Hier soir, c’était pour moi « Grande librairie »

L’émission est spéciale, le thème est « La vie après la mort ». Elle débute par un interview d’Axel Kahn: généticien, président honoraire de la ligue nationale contre le cancer, écrivain. Son dernier, il est condamné, vit ses derniers jours. François Busnel se tient face à lui. L’émotion est palpable. Il évoque le pouvoir des mots.

https://youtu.be/mps6NhJRH7s

Axel Kahn est souriant, d’une totale impavidité devant ce rideau qui se baisse. Apaisé comme il aime le répéter. Il évoque sa relation avec dieu, la foi. Celle qu’il a eue, mais qu’il a abandonnée à 15 ans, après avoir séjourné dans un collège Jésuite. Il en a gardé l’humanisme.

Je retiens le message que son père lui a transmis avant de se suicider: « Sois raisonnable et humain. » Cette mort qui ne lui fait pas peur, mais qui l’a frappé de plein fouet alors qu’il n’avait que 26 ans. Elle en a profondément marqué son existence, le sens qu’il souhaitait lui donner. Car cette phrase l’a accompagnée toute sa vie, comme un mantra qui l’aidait à prendre des décisions que son père aurait approuvées. « On est ce que l’on fait »

Les mots peuvent ruiner une existence… ou l’éclairer

Philippe Grimbert, psychologue, écrivain invité du plateau aime le répéter, les mots prononcés par les parents peuvent tuer, une injonction tel que ‘on ne fera rien de ce garçon » peut ruiner une existence. Dans le cas d’Axel Kahn, ils l’ont aidé à l’éclairer.

J’entends Axel Kahn évoquer le loup, je le qualifierais presque d’animal Totem. Il l’aide. Il le compare à son existence. Le loup défend, est dans l’action, permanente, prêt à donner sa vie pour les siens, les louves, les louveteaux. Il n’a pas peur des chasseurs. La nature d’Axel Kahn est d’avoir des engagements. Comme le loup, il ne dessert pas les mâchoires devant le combat, devant le chasseur. Le sien contre le cancer n’a à attendre de sa part aucune mansuétude. Il n’y a que quand il n’aura plus les forces qu’Axel le Loup desserrera les mâchoires .

L’art de provoquer une transe sous commande

Corine Sombrun est également invitée , j’ai déjà évoqué le Film qui parle de son histoire, « Un monde plus grand », elle est devenue la première occidentale à obtenir le titre de Chamane, elle entre désormais en transe quand elle le souhaite. Ce sujet me passionne, il mélange sciences, neurosciences, capacités cognitives mais aussi littérature, poésie; Il permet d’accéder au monde des esprits. Celui que l’on invoque quand on veut des réponses.

Sur le plateau ils évoquent les instants de conscience modifiés qui permettent d’accéder à la transe mais que l’on côtoie également quand on écrit, se concentre, médite.

Je vais me plonger dans les livres.

Je suis un peu retourné, l’émission était spéciale. Le conteur des chemins s’en va, la porte de l’autre monde s’ouvre. Les mystères sont là.

Je retiens que notre responsabilité est grande, notre parole a un grand pouvoir, nos mots peuvent donner un sens à une vie, ou la détruire. Les mots d’un père à un fils comme ceux que note Marcel Pagnol dans la Gloire de mon père, ou les mots d’un fils à son père.

« Ce que je recherche dans la vie, c’est la bienveillance, un échange avec les autres motivé par un élan du cœur réciproque. » – MARSHALL B. ROSENBERG

Avez-vous des mots qui vous ont accompagnés ou vous accompagnent encore? Vous souvenez-vous de paroles que vous regrettez, ou d’autres que vous chérissez? Que vous inspire ce message qu’Axel Kahn a reçu?

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button