Et si préparer sa fin de vie consistait déjà à décider quelle sera notre dernière demeure?

Avez vous déjà entendu parler de l’humusation?

Moi, avant mon petit déjeuner de ce matin non. Et, je suis tombé sur un article qui traitait du sujet dans le magazine Kaizen.

L’humusation est une technique qui consiste à reproduire avec les corps humains ce qui se déroule naturellement en forêt avec les feuilles, les branches mortes. Cette technique est formidable! Elle permettrait de régénérer les sols pauvres, d’éviter la pollution des sols de nos cimetières qu’engendre l’inhumation. En outre, elle permettrait d’économiser de 2000 à 3000€ sur les funérailles classiques. Cerise sur le gâteau, cette humusation réduit de 5% notre empreinte écologique.

Les cimetières minéraux, ça me fout le bourdon

Moi, je dis d’autant plus bingo que je rêve d’espaces naturels. Je ne désire que ça, finir ma vie dans une forêt du souvenir comme cela se fait en Allemagne, dans les pays du nord, en Angleterre. Je ne sais pas vous, mais moi, nos cimetières minéraux faits de granits, de croix, de cailloux, ça me fout le bourdon.

Ça a de la gueule non un cimetière comme ça?

Préparer sa fin de vie - Cimetière Danois
Photo by Mark Jaqué on Unsplash – Bispebjerg kirkegård

Sarah Dumont, qui a créé HappyEnd, milite pour réhabiliter la mort dans nos vies. Il ne s’agit plus d’en faire un tabou, mais de la préparer.

J’ai adoré son article relatant ses échanges avec une dame de 74 ans qui souhaitait préparer son départ. Elle y a introduit de la joie, en choisissant les musiques de la cérémonie, mais aussi un lâcher de papillon pour émerveiller ses petits-enfants.

Certains s’y préparent en couchant sur papier les moments forts de leurs vies mais aussi certains poids qu’ils traînent. Cette biographie de vie est souvent l’occasion de faire la paix avec soi-même, et de gagner en sérénité.

Et vous, vous la voyez comment votre cérémonie de départ? Y avez-vous déjà pensé? Est-ce un sujet tabou pour vous?


2 commentaires

Mougin · 5 février 2021 à 18 h 07 min

Sujet sensible qu est le thème abordé.
Ces arbres en fleurs font évidemment plus envie qu un alignement de pierres.
L idée me semble belle mais peut être qu un lieu précis est nécessaire pour certaines personnes pour pouvoir se recueillir. Peut être est ce possible ?

    Eric's Biographe · 5 février 2021 à 18 h 31 min

    Si le procédé est validé, il transformera des espaces verts, des forêts en lieux de souvenirs. Un arbre symbolisera la personne. Les forêts cinéraires existent déjà en Allemagne. Au Danemark, il est possible de faire siestes et pique-nique au milieu des cerisiers et des défunts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *