Lorsque les vacances arrivent, je remplis toujours mes valises avec mes lectures de l’été.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi. Mais moi, c’est un rituel.

Je fais le plein de livres, de revues, d’essais. Alors, je cours dans les bibliothèques, je réserve les ouvrages qui me font de l’oeil depuis un moment. J’engrange.

Mes vacances riment avec lectures, évasions. Je prends le temps de déguster les mots, de découvrir des paysages, de me plonger dans des histoires légères, ou non. En un mot, je dévore. Je me régale. Et cette année, météo oblige, je les ai parfois parcourues… à côté de la cheminée. Pour me réchauffer.

Cet été, 3 romans sortent du lot. 3 auteures.

Ce qui les relie: la vraisemblance des récits. Il pourrait s’agir de récits de vie. De biographies. Tellement les personnages sont incarnés, tellement ils nous parlent, nous rappellent quelqu’un, une situation.

Les trois livres de l’été de ma sélection

Lectures de l'été - La Datcha
La Datcha
Agnès Martin-Lugand

Le premier est un roman de Agnès Martin-Lugand.

J’adore cette auteure. Car ses livres me transpercent le coeur à chaque fois. Elle sait déclencher l’émotion, une larme, l’oeil qui s’humidifie. Un mot, une phrase, une mise en scène, une situation. Paf – Je reçois un uppercut.

Ces histoires résonnent en moi comme une colonie de bols tibétains frappée par la grêle. Et La Datcha ne fait pas exception. Il est formidablement écrit.

Le livre se déroule dans le Luberon, le soleil est là. Hermine, Jo, Macha… sont attachants, l’histoire prenante. Je l’ai dévorée en quelques heures. Je dirais que c’est son roman le plus aboutit.

Son précédent, la résilience avait été une déception. Le seul de sa longue série.

Le second roman de cette série estivale est Les enfants sont rois de Delphine De Vigan.

Ce roman m’a plongé dans l’univers des Youtubeur, ceux qui dévoilent leur vie privée sur la toile et mettent en scène leurs enfants.

Ici, il est question d’une famille de YouTubeur, Mélanie, Sammy, Kimmy des techniques copiées des US, des followers, des procédés pour augmenter les vues, le nombre d’abonnés à sa page. Je ne connaissais pas cet univers. Je me suis rendu compte que mes enfants si. L’enquêtrice Clara est attachante. Ces mots semblent résonner avec le malaise qui s’imprègne en nous au fur et à mesure de notre lecture.

Ce livre transcrit parfaitement la réalité de ce qui s’y déroule. Des sommes en jeu. Il m’a interrogé sur notre société, le travail des enfants, l’invasion de la télé-réalité, de big-brother, la vie privée. Très instructif. Glaçant.

Lectures de l'été - Les enfants sont rois
Les enfants sont rois
Delphine De Vigan
Lectures de l'été - Trois - Valérie Perrin
Trois
Valérie Perrin

Comment ne pas finir d’évoquer ce trio de livres sans parler de Trois.

Comme le troisième livre de Valérie Perrin. Une romancière que je viens découvrir native de Remiremont dans les Vosges. Tout comme moi.

J’avais été captivé par la douceur apparente du roman changer l’eau des fleurs. La violence de la vie qui s’invite parfois à la porte, les coïncidences de l’existence, les chemins de la résilience.

J’avais retrouvé traces du biographe dans les oubliés du Dimanche, ceux qu’on laisse en maison de retraite, dans les EHPAD. Ceux qu’elle nous dépeint avec une grande humanité.

Dans son nouvel opus, il est question de l’enfance, de trois amis indéfectibles Adrien, Nina et Étienne, de la vie qui nous sépare, des faits qui nous réunissent.

Valérie Perrin se délecte à nous faire naviguer du présent au passé, pour nous amener là où elle veut, nous ouvrir son histoire, par petites bribes. Elle sait admirablement bien le faire avec des personnages que l’on apprend à aimer.

La construction des livres

Dans ces romans, on retrouve une construction: l’alternance du présent et du passé. Je la trouve intéressante.

On peut intégrer ce dispositif dans l’écriture d’une biographie, comme un savant mélange entre ce qui se déroule dans la vie du narrateur et les flashbacks qui remontent à la surface.

C’est une façon de construire une biographie. S’en est une, comme une autre. Celle qui importe, c’est celle qui vous correspond. Nous la trouverons ensemble, pour votre récit.

N’hésitez pas à prendre contact avec moi, pour que l’on discute de votre projet.

J’ai quelques autres lectures sur le feu, comme le dernier roman de Mélissa Da Costa. J’avais aimé son livre Tout le bleu du ciel, je vous l’avais partagé dans un article sur le souvenir. Je vous en dirai plus, quand j’aurai terminé.

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button